face cachee onu









La face cachée de L'ONU

face cachee onu D'aucuns pensent que l'ONU est une solution miracle qui apporte la paix dans le monde ; cependant fort est de constater que la réalité sur terrain démontre le contraire des idées reçues.

L'ONU a été créée à la fin de la seconde guerre par les alliés dont la plupart étaient des pays colonialistes à cette époque. Dans le but inavoué de se partager le monde en zones d'influences ; raison pour laquelle aucune condamnation du colonialisme ne fut pas à l'ordre du jour de la part des colonisateurs, ceci expliquant cela.

Conscients de l'échec quelques années auparavant de la SDN (Société Des Nations), il fallait une formule acceptable de tous et une dénomination qui n'éveilleraient pas de suspicions, d'où la noble appellation de : "Nations Unies".

Cependant, pour être véritablement une organisation unissant toutes les nations, le nombre des membres permanents au conseil de sécurité de devrait plus se limiter à six, mais s'étendre à tous les pays. Il ne devrait pas y avoir des "sous-états" et des "super-états" ; tous les pays membres doivent être mis sur le même pied d'égalité.

On constate qu'il n'y a jamais des sanctions à l'encontre des fondateurs, quand ceux-ci bombardent, envahissent, occupent, exploitent d'autres pays. L'incapacité de l'ONU à condamner l'invasion de l'Irak, son impuissance devant les sociétés minières qui financent la guerre en RDC prouve à suffisance le musellement de cette organisation.

Et lorsque son action va à l'encontre des intérêts de ses fondateurs. Ces derniers ont prévu un "droit de véto" pour bloquer ipso facto pour toute initiative contraire à leurs intérêts économiques. Il y a donc deux poids deux mesures, selon que l'on soit du camp des privilégiés ou des exploités, des dominants ou des asservis, du nord ou du sud.

Pourquoi les états du sud continuent-ils à verser des cotisations à une organisation qui les traitent comme des sous-états ? Se retirer en bloc de l'organisation des "Nations Unies" pour se regrouper en organisations régionales et sous-régionales serait la réponse appropriée à cette organisation où un groupe de "membres permanents" dicte sa loi aux subalternes.

Une telle prise de conscience entraînerait la disparition de L'ONU, comme fut le cas de son ancêtre la "Société Des Nations". À cause du traitement de faveur dont bénéficie une minorité de pays au détriment de la majorité des membres d'une organisation qui, en théorie, serait le "concert des nations". Certains véhicules des "Nations Unies" sont même utilisés dans des trafics illicites.

Écrit par Lordy, journaliste indépendant.










©www.infosociale.org